Janvier 2017  APIVAR
GDS VENDEE
Mode de fonctionnement du médicament
Source : www.veto
-
pharma.com
Les abeilles se frottent à la
lanière se chargeant de
molécules d’amitraze
L’amitraze migre depuis l’inté-
rieur de la lanière jusqu’à la
surface au fur et à mesure pour
être en contact avec les abeilles
L’amitraze est distribué
parmi les abeilles par
contact
Les varroas phorétiques sont ainsi
exposés à l’amitraze entrainant à une
paralysie puis à une mort par inanition
Les acariens tombent au fur et à me-
sure au fond de la ruche, et cela sur
quelques générations
Du fait de son mode de fonctionnement par contact il est impératif de placer les lanières
d’APIVAR
®
au plus près dans le couvain.
Améliorer l’efficacité du traitement
Vers la moitié du traitement autour de cinq ou six semaines, il est vivement conseillé de
déplacer les lanières au plus près de la grappe et de gratter les lanières si elles sont propo-
lysées.
Suspendre les lanières avec un clou (ou autre) pour les descendre au plus près du couvain. Il
y a plus d’abeilles sur le couvain qu’en rive du cadre.
Ce qu’il ne faut pas faire
Traiter avec les hausses pleines sur la ruche.
Réutiliser de vieilles lanières.
Laisser les lanières tout l’hiver (risque de résistance).
Manipuler les lanières sans gants étanches (type Nitrile).
Jeter les lanières dans la nature (l’amitraze est toxique pour l'environnement aquatique
(entre autre). Votre GDSA s’occupe de l’élimination.
Télécharger
Comparaison au comptage des varroa entre Apivar et Apistan sur le Rucher école de l'Abeille Vendéenne.
Varroa_LN_2017-Apivar_Apistan.pdf
Document Adobe Acrobat 361.4 KB

Télécharger
Comptage Action lanières sur mortalité des varroas à l'automne 2017
Varroa_LN_2017_Comparé.pdf
Document Adobe Acrobat 359.0 KB